Randonnées Via Ferrata

Equipement et matériel

Un équipement adapté au parcours et à l’expérience des pratiquants constitue un acteur important de confort et de sécurité.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Un équipement adapté au parcours et à l’expérience des pratiquants constitue un facteur important de confort et de sécurité ; cet équipement doit être en bon état, vérifié régulièrement et répondre aux normes en vigueur. Ne pas hésiter à réformer tous les équipements qui seraient endommagés, usés ou trop anciens.

Le choix précis du matériel technique nécessaire est également primordial, car de lui dépendent l'efficacité, la rapidité de progression et la sécurité que l’utilisateur doit en attendre.

Équipement personnel

Un équipement fiable, adapté à la montagne et aux conditions météorologiques changeantes, constitue un facteur important de confort :

vêtements ajustés au corps (généralement un haut à manches longues pour l’apport de chaleur et un pantalon pour la protection contre le rocher) ;

chaussures polyvalentes (maintien de la cheville, bonne adhérence et confort sur les câbles) ;

gants ou mitaines (obligatoires pour freiner sur les câbles lors des tyroliennes) ;

casque réglé et adapté (normes à respecter) ;

harnais (assure sécurité et confort pendant la progression) équipé de longes dynamiques, d’un absorbeur d’énergie et de mousquetons de sécurité ;

longe de repos plus courte et munie d’un mousqueton ;

poulie spécifique si l’on choisi l’option tyrolienne ;

sac à dos petit et étroit (facilite le transport de l'équipement et la répartition du matériel) ;

vivres énergétiques et boisson.

Matériel collectif

corde d’assurance pour une progression encordée ;

carte et topo-guide du parcours ;

téléphone portable de préférence chargé ;

trousse de secours adaptée.

Matériel individuel de sécurité

Le harnais

Confortable, léger et discret, il ne doit pas gêner pendant les mouvements ; il relie l’utilisateur à ses longes et/ou à la corde et permet de le maintenir dans une position de repos ou de le retenir lors d’une chute.

Les longes dynamiques

Obligatoirement au nombre de deux, elles sont spéciales à la pratique de la via ferrata et doivent être munies d’un absorbeur d’énergie. Le système en “Y” est le plus répandu et est le seul reconnu par les normes UIAA. Les deux longes doivent être mousquetonnées en même temps sur le câble.

L’absorbeur d’énergie

C’est en fait un dispositif de freinage qui permet de dissiper l’énergie de la chute. En général, il est directement intégré aux longes spécifiques à l’activité que l’on trouve dans le commerce.

La longe de repos

Plus courte et munie d’un mousqueton simple à grande ouverture, elle s’avère utile pour se reposer dans le harnais durant la progression et pour soulager les avant-bras dans un passage athlétique. Attention ! ce n’est pas une longe de progression et elle ne doit pas être mousquetonnée à la “ligne de vie” lors de la progression.

Les mousquetons

Placés en bout de longe, ils sont spécifiques à l’activité via ferrata (facilement reconnaissables car ils portent la mention K). Ils doivent être pratiques d’utilisation en raison de l’ouverture répétée d’une seule main.

La liaison entre les longes et le harnais

Celle-ci doit obligatoirement être réalisée par un maillon rapide (norme EN 136-005-02) ou directement par une tête d’alouette. La liaison ne doit jamais se faire avec un mousqueton, même ci celui-ci est de sécurité.

Le casque

Obligatoire lors de la pratique de cette activité, un casque léger au réglage facile et efficace devient agréable à porter. Il apporte une protection qui n’est pas négligeable contre le risque de chute de pierres, de matériels, d’un choc contre le rocher et surtout lors d’une chute.

La poulie

Elle est indispensable pour le franchissement des tyroliennes. L’ensemble des tyroliennes des vie ferrate des Alpes-Maritimes nécessitent l’usage d’un type de poulie spécifique : “Petzl Tandem spécial câble” de couleur jaune. En complément, l’usage d’une paire de gants pour freiner sur le câble en cours de descente est indispensable.

Attention ! Les poulies grises du même modèle montées sur roulements sont beaucoup trop rapides et le risque de choc violent à l’arrivée est certain.

Le matériel collectif de sécurité

La corde

L’utilisation d’une corde pour l’assurage des membres du groupe est vivement recommandée pour les enfants, les débutants et les personnes peu familiarisées avec l’activité.

Pour ce faire, on utilise une corde dynamique d’un diamètre de 9 mm minimum en complément du dispositif habituel d’assurage individuel (longes et absorbeur). 30 m de corde est une longueur correcte pour l’encordement d’un groupe de 3 à 4 personnes.

Le leader du groupe devra impérativement maîtriser le bon usage de la corde. Si personne dans le groupe ne maîtrise ces techniques de corde, les professionnels sont là pour vous faire découvrir et pratiquer l’activité en toute sécurité.