Trail

Argentera - Mercantour

Parcours de trail 40,7 kilomètres. Dénivelé +2191/-2191 mètres.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Caractéristiques de la randonnée

  • Commune : Saint-Martin-Vésubie
  • Montée : +2191 mètres
  • Descente : -2191 mètres
  • Distance : 40,7 kilomètres
  • Durée : 7 à 12 heures selon niveau
  • Période conseillée : fin juin à septembre
  • Cartographie :
    • carte Top 25 “Vallée de la Vésubie” n° 3741 OT
    • carte Top 25 “Haute Tinée 2” n° 3640 ET
    • carte Top 25 “Moyenne Tinée” n° 3641 ET
  • Règlementation : Pas de balisage spécifique Station de Trail ®, et réglementation spécifique, en cœur du Parc national du Mercantour et dans le Parco Naturale Alpi Marittime.

Voir les définitions des caractéristiques

Niveau de difficulté

Carte et profil du parcours

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 159Ko (fenêtre modale)|

Consulter la légende de la carte

Image en taille réelle, .JPG 264Ko (fenêtre modale)|

Présentation du parcours

Situé au coeur du massif cristallin Argentera-Mercantour, ce parcours totalement italien jusqu’en 1947, évolue aujourd’hui en zone transfrontalière, suite au rattachement d’une partie des territoires à la France.

Dans ces espaces naturels protégés qui traversent les anciens domaines de chasse du roi Victor-Emmanuel II d’Italie, vous observerez nombre d’ongulés de montagne, chamois, mouflons et bouquetins, ces derniers ayant été réintroduits par le roi dans sa réserve de Valdieri au début du XXe siècle.

Cette faune a d’ailleurs favorisé le retour naturel du loup dont les premiers indices de présence dans le Parc national du Mercantour ont été observés dans le vallon de Mollières en 1992.

Profitez du passage au col de Fremamorte pour admirer sur le versant opposé l’imposant massif de l’Argentera, dont la cime culmine à 3 297 mètres.

Itinéraire

Depuis le parking situé face au chalet d’accueil du Boréon, remonter la route et traverser le pont qui enjambe le torrent du Boréon en direction du col de Salèse. Poursuivre sur la M 89 jusqu’à la balise 370 et emprunter le GR 52 qui suit la route en laissant sur la droite la route d’accès au gîte d’étape. À hauteur de b.399, quitter la route et descendre à gauche dans le vallon de Salèse puis continuer sur le GR (b.398). Le sentier remonte le long du vallon en rive droite orographique.

Franchir la passerelle (b.397) et poursuivre sur le GR 52 qui quitte la route pour entrer en coeur du Parc national du Mercantour (b.434). Monter en direction des vacheries de Salèse et, à proximité des bâtiments, accentuer l’effort sur une section plus pentue. Le sentier continue en fond de vallon jusqu’à la balise 435 au milieu de mélèzes et pins cembros, myrtillais et rodhoraies tapissant le parterre. Arrivé au col de Salèse (b.436), descendre par la piste et prendre à droite (b.268). Poursuivre sur une ancienne piste caillouteuse et traverser le vallon de Mollières jusqu’à la balise 269 pour bifurquer sur la droite sur un sentier restauré.

L’itinéraire alterne montées et replats jusqu’à Camp Soubran (b.270) offrant en permanence une vue sur le sommet du Caïre Pounchu. Monter régulièrement en laissant à droite les lacs de Fremamorte jusqu’à atteindre le col homonyme (b.271 - 2 615 m), frontière franco-italienne, point d’entrée du Parco Naturalle Alpi Marittime et profiter du panorama à 360°.

Côté italien, au nord-est se dresse l’imposant massif de l’Argentera qui culmine à 3 297 m et à sa gauche le Corno Stella, spot d’escalade très prisé en Italie. Par très beau temps, vous pourrez apercevoir au nord le massif du mont Rose qui s’élève au-delà de la plaine du Pô. Descendre par le versant italien en lacets rapides et longer tous les lacs de Fremamorte côté est. Passer à proximité d’anciennes casernes et, par une alternance de petites montées et descentes, sur un large sentier sablonneux, se diriger plein nord vers le collet de Valasco laissant sur votre droite le bivouac Guiglia, point de repli en cas de mauvais temps. Une descente caillouteuse de plus de 300 m de dénivelé offrant sur la gauche une vue sur le vallon des Tablasses, conduit au point inférieur de ce parcours versant italien et se poursuit en direction du refuge Questa.

Le chemin s’élève progressivement, laissant sur la gauche le sentier en direction du Pas de Préfouns. Après un léger replat, quitter le chemin militaire et monter à gauche en direction du refuge Questa. La prochaine intersection offre la possibilité d’accéder au refuge sur la gauche ; sinon, prendre à droite le sentier qui gravit une ancienne moraine au pied de la tête de Claus. Progresser en direction du lac de Claus et descendre en courts lacets pour rejoindre l’ancienne piste militaire (balisage rouge et blanc), à l’intersection prendre à gauche vers l’ouest.

Le chemin se poursuit avec un revêtement herbacé en direction des lacs, il longe le lac de Claus (2 344 m) par le nord. L’itinéraire se poursuit agréablement en descente traversant le cirque de Claus à mi-pente, puis devient caillouteux offrant une vue plongeante sur l’ancienne maison de chasse du roi Victor-Emmanuel II d’Italie, aujourd’hui réhabilitée en gîte touristique. Traverser le déversoir naturel des lacs et progresser sur le parcours dans un univers minéral, alternant des parties enherbées plus agréables aux pieds et de longues sections façonnées par l’homme pour franchir d’anciennes moraines glacières.

Atteindre le collet par quelques lacets et profiter de la vue sur les lacs de Valescure en contrebas. Aux lacs de Valescure, prendre la direction de la Baisse du Druos (Bassa del Drous), laisser sur la droite le col de Valescure et le refuge de Malinvern. Longer le lac supérieur par le nord et poursuivre sur l’itinéraire qui s’élève en lacets face à l’imposante face est du Malinvern sur un chemin partiellement restauré.

Profiter d’un léger replat pour prendre le temps d’admirer l’oeuvre des tailleurs de pierre sur une ancienne caserne militaire. Par un ample lacet, de droite à gauche, poursuivre l’ascension jusqu’à la Baisse du Druos en suivant le balisage rouge et blanc. Après un passage sur des fascines, prendre à gauche au dernier lacet (b.94) pour finir l’ascension.

La Baisse du Druos offre un magnifique panorama sur les sommets dominant à l’ouest les pistes d’Isola 2000 et sur les lacs de Terre rouge en contrebas. Descendre côté français en direction de la station et longer les lacs par la droite (b.93). Arrivé aux déversoirs des lacs, prendre à gauche et amorcer une descente transversale (b.92) en direction du Col Mercière (b.95 - 2 343 m).

Profiter de la vue sur Isola 2000 en contrebas avec sa retenue collinaire, réserve d’eau pour la production de neige artificielle. Depuis le col suivre la piste en coeur du Parc national du Mercantour en direction du col de Salèse. Après d’amples lacets descendant dans l’alpage, la piste pénètre dans le mélézin à hauteur du vallon de Tavels (b.265), une trouée dans la forêt offre un point de vue sur le hameau de Mollières.

L’itinéraire se poursuit par une montée progressive jusqu’à une stèle en mémoire de l’équipage d’un bombardier qui s’écrasa sur le massif pendant la seconde guerre mondiale. Par une longue traversée descendante, qui passe à la verticale de la vacherie du Collet dominée au sud par le sommet rocheux du Caïre Archas, atteindre le pont d’Ingolf, puis le GR 52 (b.267) jusqu’au col de Salèse (b.436). Emprunter l’itinéraire décrit à la montée, pour rejoindre, par le GR 52, le Boréon.

Accès routier

66 km de Nice (aéroport)

Remonter la vallée du Var par la M 6202 jusqu’à Plan-du-Var. À la sortie du village, prendre à droite la vallée de la Vésubie (M 2565) jusqu’à Saint-Martin-Vésubie. Continuer en direction de La Colmiane sur 2 kilomètres puis prendre à droite vers le Boréon par la M 89. Stationner devant le chalet d’accueil du Boréon.

Consignes de sécurité

Avant d'emprunter un parcours de trail, prenez connaissance des consignes de sécurité.

Affichez les consignes de sécurité

L'orientation

Savoir s’orienter, se repérer, constitue en montagne l’exigence première. Lire une carte au 1:25.000e, se diriger à la boussole, utiliser un altimètre doivent paraître des gestes aussi naturels et évidents que marcher. La complexité du relief du haut pays avec ses profondes vallées et ses versants escarpés y rend l’orientation parfois malaisée, inconvénient que s’attache à pallier au mieux la signalétique départementale numérotée. Mais le système de balisage a des limites (densité) et des imperfections (dégradations) qu’il faut pouvoir dépasser grâce à sa propre autonomie d’interprétation.

Les intempéries

Parfois violents et imprévisibles, les orages méditerranéens s’abattent sans sommation sur nos massifs. Leur caractère subit et dévastateur doit être prévenu par un respect de l’horaire (partir le matin) et une consultation préalable de la météo. Surveiller l’évolution météorologique, agir en fonction de la dégradation du temps, telle doit être la préoccupation permanente du traileur en altitude.

L'enneigement

Persistant en juin, et même en juillet selon les années au-dessus de 2 500 m, il se matérialise surtout sous forme de névés comblant les hauts vallons orientés Nord ou Ouest. Une prudence particulière devra être observée durant la traversée des névés, car la neige durcie ne pardonne aucun faux-pas. Aussi crampons et piolet sont-ils des instruments souvent utiles en début d’été.

La météo

Avant toute sortie en montagne, il est conseillé de s’informer sur les prévisions météorologiques en appelant le répondeur départemental de Météo France. Cela permettra d’éviter certaines déconvenues et d’adapter ses déplacements et ses horaires en fonction de la situation climatique.

MÉTÉO MONTAGNE : 08 99 71 02 06

La cartographie

Illustration fidèle des itinéraires balisés et de la signalétique numérotée, la série TOP 25 (échelle 1:25 000e) coéditée par l’Institut Géographique National et le Département des Alpes-Maritimes constitue l’outil le plus performant pour évoluer dans le milieu montagnard. La précision de ces cartes (1 cm = 250 m sur le terrain), leur degré de renseignements et leur personnalisation rendent leur usage incontournable. Trois d’entre elles (vallée de la Vésubie, haute Tinée, moyenne Tinée) concernent le guide Randoxygène Trail.

Le pastoralisme

  • Respectez les pâturages qui traditionnellement ne sont pas clôturés dans les Alpes.
  • Ne dérangez pas les troupeaux, arrêtez-vous pour les croiser ou contournez-les sans les effrayer.
  • Attention ! Depuis le retour du loup dans le Mercantour, un certain nombre de troupeaux d’ovins sont gardés par des chiens bergers des Pyrénées (gros chiens blancs) surnommés “patous”. Ces chiens attaquent tout animal ou individu qui approche du troupeau. Si le berger n’est pas présent sur les lieux, la plus grande prudence s’impose. Gardez vos distances.

La chasse

La chasse est une activité ancestrale très prisée dans le haut pays (hors coeur de parc), elle ne concerne toutefois et essentiellement que la saison automnale. Dans un objectif de partage de l’espace en bonne intelligence, la définition des parcours de la Station de Trail® a fait l’objet d’une concertation avec les principales associations de chasse concernées. En règle générale, au-delà des conseils de prudence en montagne, on veillera à observer les règles élémentaires du bon sens : revêtir des tenues voyantes, ne pas s’écarter des sentiers balisés que les chasseurs connaissent, se manifester de façon sonore au moindre doute…

Avertissement

Les guides RandOxygène vous proposent une grande variété d’itinéraires à parcourir dans le cadre des différentes activités de pleine nature. Ces activités se déroulent dans un milieu naturel parfois difficile et soumis aux aléas climatiques. Chaque usager évolue en fonction de ses capacités dans ce milieu sous sa propre responsabilité en connaissance des dangers encourus liés au milieu ou à l’activité et doit prendre les précautions nécessaires pour une pratique en toute sécurité. Les renseignements fournis dans ce guide sont donnés à titre d’information ; ils ne dispensent pas de faire preuve de vigilance et de bon sens et d’adapter votre comportement aux circonstances effectivement rencontrées sur le terrain. Une vigilance particulière devra être portée lors des franchissements des passages à gué. De même, les itinéraires peuvent emprunter ponctuellement des portions de route ou les traverser. Soyez prudent et respectez les règles de sécurité s’agissant notamment de la visibilité des véhicules circulant sur ces portions de voies.

Les grands projets du Département