Guide VTT

Traversée du Marguareis

Randonnée Vélo Tout Terrain (VTT) - Du col de Tende (1 804 m) à Saint-Dalmas-de-Tende (700 m)

Caractéristiques de la randonnée

Image en taille réelle, .JPG 58Ko (fenêtre modale)|

Niveau de difficulté

Randonnée très difficile

Image en taille réelle, .JPG 126Ko (fenêtre modale)|

Carte de la randonnée

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo (fenêtre modale)|

Présentation de la randonnée

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo (fenêtre modale)|

Itinéraire splendide qui se déroule en partie sur les crêtes frontières entre la haute vallée de la Roya et l’Italie.

Tout au long du parcours, des panoramas somptueux se dévoilent tour à tour, tant du côté français que du côté italien.

Ce circuit de grande envergure qui exige une bonne condition physique n’incite pas à la flânerie en raison d’une très longue portion se déroulant sur piste d’altitude où distance et dénivelée positive réclament une endurance certaine.

L’ancienne route du col de Tende, liaison historique qui depuis l’antiquité permettait le passage des voyageurs et des marchandises entre Piémont et Méditerranée ou bien les forts Central, Tabourde, et Pépin, anciennes fortifications bâties durant la seconde moitié du XIXe, invitent à un voyage à travers le temps.

Plus loin, la baisse de Colle Ardente fut, il y a près de deux cents ans, le théâtre de combats meurtriers entre les troupes révolutionnaires françaises – qui pénétraient dans le Comté de Nice et qui allaient envahir le Piémont – et les troupes austro-sardes retranchées dans les forts de Saorge.

Outre son côté historique, le massif karstique du Marguareis possède également une renommée mondiale en raison du nombre de gouffres qu’il recèle.

Certains d’entre eux ont une profondeur supérieure à 700 m et chaque année, la découverte de nouveaux réseaux par les spéléologues vient compléter l’inventaire de ces phénomènes hydrogéologiques.

Itinéraire

Du terminus de la route goudronnée (1 804 m), monter en direction du col de Tende (1 871 m) par une piste et atteindre la balise 340.

Bifurquer à gauche en direction du fort Central (b.339) qu’on longe avant de descendre pour rejoindre une piste versant italien.

Par celle-ci, passer devant la balise 338 et continuer à flanc sur ce versant pour rejoindre l’arrivée de deux télésièges avant de s’élever en lacets pour sortir au col de Campanin (2 124 m).

La piste plus roulante rejoint sans difficulté le col de la Perle (2 086 m - 326a) et remonte ensuite pour franchir l’un des plus beaux passages de la route militaire. Se laisser descendre sur la piste empierrée et délicate pour rejoindre le col de la Boaïra (2 102 m - b.326).

On abandonne alors la crête frontière pour traverser le massif karstique du Marguareis par une piste peu roulante. Le profil de l’itinéraire est globalement montant avant la descente à Plan Ambreuge.

Le col des Seigneurs s’atteint par une brève montée (2 111 m - b.327). La suite de l’itinéraire se déroule sur une large piste très roulante versant italien. Une courte montée précède une descente menant à un belvédère au niveau d’un virage de la piste.

Par un profil descendant, rejoindre le col de la Celle Vieille (2 099 m) qu’on tangente versant Est.

Une très longue traversée à flanc, agréable et roulante dans un mélézin au sous-bois de rhododendrons, permet d’atteindre l’aplomb de la station de ski de Monesi (1 850 m).

Ne pas descendre en direction de la station, mais monter au Pas du Tanarel par une succession de lacets (2 045 m - b.277).

Descendre versant français par une piste très chaotique dans sa première partie pour atteindre le Pas de Colle Ardente (1 599 m - b.270).

Continuer la piste sur la crête frontière jusqu’à la balise 271 et poursuivre par une piste secondaire en sous-bois, versant français. Son profil est d’abord montant avant de descendre pour rejoindre la piste principale à la balise 272.

Par celle-ci, poursuivre versant italien, pour gagner rapidement la baisse de Sanson (1 694 m) et l’intersection entre la piste des crêtes et celle descendant sur la Brigue (abri forestier, 1 707 m).

Descendre jusqu’au col Linaire (1 440 m - b.261) et continuer tout droit par la route de l’Amitié, goudronnée sur 2 km, avant d’effectuer quelques lacets pour atteindre une crête, carrefour de pistes important (1 236 m).

Prendre à droite la piste dans l’ubac du bois du Pinet (b.259) pour gagner Notre-Dame-des-Fontaines (880 m - b.265, 266), puis la Brigue et St-Dalmasde- Tende (700 m) par la petite route RD 43.

Accès routier

82 km De Menton, suivre l’A 8 vers l’Est jusqu’à Vintimille (Italie) et remonter la vallée de la Roya par la RD 6204 jusqu’à St-Dalmas-de-Tende (point d’arrivée).

Y laisser un véhicule et poursuivre jusqu’au col de Tende.

Franchir le tunnel et prendre à gauche la route des Trois Amis.

Traverser la station et monter au col de Tende géographique ; laisser son véhicule au bout de la route goudronnée, 800 m avant le col.

Navette de véhicules :

26 km De la Brigue, regagner le col de Tende par la route de l’aller.

Consignes de sécurité

Avant de partir en randonnée, prenez connaissance des consignes de sécurité.

Affichez les consignes de sécurité

Règlementation

La pratique du VTT est interdite en zone cœur du Parc national du Mercantour à l’exception des routes et pistes normalement ouvertes à la circulation publique.

Protection du milieu naturel

  • Soyez discret, ne criez pas inutilement.
  • Gardez les sites intacts, ne jetez aucun détritus.
  • N’allumez pas de feux en forêt.
  • Ne roulez pas en dehors des pistes, chemins et sentiers, le tapis végétal est fragile.
  • Ne coupez pas les lacets des sentiers à la descente.
  • Ne freinez pas intempestivement, car le blocage de la roue arrière entraîne un surcreusement rapide des sentiers et chemins.

Pastoralisme

  • Respectez les pâturages qui traditionnellement ne sont pas clôturés dans les Alpes.
  • Ne dérangez pas les troupeaux, arrêtez-vous pour les croiser ou contournez-les sans les effrayer.
  • Attention ! Depuis le retour du loup dans le Mercantour, un certain nombre de troupeaux d’ovins sont gardés par des chiens bergers des Pyrénées (gros chiens blancs). Ces chiens attaquent tout animal ou individu qui approche du troupeau. Si le berger n’est pas présent sur les lieux, la plus grande prudence s’impose.

Équipement et matériel

  • Munissez-vous d’un équipement adapté (petit sac à dos avec vêtements chauds et imperméables).
  • Emmenez des vivres énergétiques et de la boisson.
  • Emportez le descriptif de l’itinéraire et la carte au 1:25.000e afférente.
  • Prévoyez un petit outillage pour faire face à un problème éventuel (crevaison, rupture de chaîne...).

Consignes de sécurité

  • Choisissez votre itinéraire en fonction de votre condition physique et de votre niveau technique.
  • Ne partez jamais seul, les conséquences peuvent être graves en cas d’accident.
  • Portez un casque, les chutes de vélo ne sont pas rares et les obstacles nombreux.
  • Emportez systématiquement une trousse à pharmacie qui permette au minimum de nettoyer et panser une plaie.
  • Pensez à vérifier l’aptitude des participants à la pratique du VTT et à tester leur niveau avant de s’engager sur le parcours choisi.
  • Attention ! Sur les sentiers, les piétons sont prioritaires. Arrêtez-vous pour les croiser et sachez qu’en cas de collision vous seriez responsable.

Conditions météorologiques

  • La diversité des étages d’altitude, de 0 à 2 500 m, entraîne inévitablement des inégalités climatiques en fonction des parcours.
  • Partez de préférence tôt le matin, les chances de beau temps seront meilleures et la température plus propice à l’effort.
  • Avant toute sortie VTT, informez-vous sur les conditions météorologiques en appelant le répondeur départemental.
  • En montagne, le temps se dégrade très rapidement et les mauvaises conditions atmosphériques créent des difficultés d’orientation (brouillard, pluie, grêle) et des risques spécifiques (orages, foudre, terrain glissant).

Répondeur météo départemental : 08.99.71.02.06

Avertissement

Les guides RandOxygène vous proposent une grande variété d’itinéraires à parcourir dans le cadre des différentes activités de pleine nature.

Ces activités se déroulent dans un milieu naturel parfois difficile et soumis aux aléas climatiques. Chaque usager évolue en fonction de ses capacités dans ce milieu sous sa propre responsabilité en connaissance des dangers encourus liés au milieu ou à l’activité et doit prendre les précautions nécessaires pour une pratique en toute sécurité. Les renseignements fournis dans ce guide sont donnés à titre d’information ; ils ne dispensent pas de faire preuve de vigilance et de bon sens et d’adapter votre comportement aux circonstances effectivement rencontrées sur le terrain.

Une vigilance particulière devra être portée lors des franchissements des passages à gué. De même, les itinéraires peuvent emprunter ponctuellement des portions de route ou les traverser. Soyez prudent et respectez les règles de sécurité s’agissant notamment de la visibilité des véhicules circulant sur ces portions de voies.