Randonnées Clues et canyons

Avertissements

Ce guide est une invitation à la découverte des clues et canyons des Alpes-Maritimes.

Attention !

Le canyonisme, sport d’aventure par excellence, offre des plaisirs non dénués de risques. Sous une apparente simplicité, se cache en effet une activité qui exige une parfaite technicité et il ne faut pas sous-estimer les dangers de parcours qui, au-delà de l’aspect ludique, peuvent se révéler des pièges redoutables, le moindre incident prenant rapidement des proportions inimaginables quelques instants auparavant.

Les risques y sont multiples : crues subites ou débit trop important pouvant entraîner la noyade, glissade ou saut mal préparé se transformant en chute dangereuse, erreur technique dans les manœuvres de corde ou obstacle inopiné charrié par une crue, chute de pierres depuis les rives verticales, stress et hypothermie pouvant conduire à l’épuisement...

Les règles d'or

  • Les conditions météo : Abc du randonneur et du montagnard en général, mais plus encore peut-être du canyoniste, la consultation préalable du dernier bulletin météo-montagne local s’impose de façon préemptoire avant de se lancer dans des parcours engagés de plusieurs heures. Répondeur départemental 08.99.71.02.06.
  • Le débit d’eau : Comme en hiver pour la neige, la vigilance s’impose, car la difficulté de la progression et sa dangerosité dépendent essentiellement du volume d’eau véhiculé par les vallons, torrents et rivières, très variable en fonction des périodes.
  • Le matériel : L’équipement individuel et collectif est essentiel à la sécurité de chacun et doit être adapté non seulement à l’activité aquatique, mais aussi à chaque itinéraire en particulier, car la moindre négligence en ce domaine peut entraîner de sévères déconvenues. Cet équipement est détaillé pour chaque itinéraire présenté.
  • La maîtrise technique : C’est le gage de la sécurité, car seuls la connaissance du milieu, le discernement et l’analyse des obstacles à franchir permettent d’éviter incidents et accidents malheureusement trop fréquents en matière de pratique de canyonisme.
  • L’encadrement : Qu’il soit bénévole ou professionnel, le responsable du groupe doit choisir un itinéraire adapté au niveau technique des participants et aux conditions du moment. Le nombre de canyonistes doit notamment être cohérent par rapport à la durée de la descente, à l’heure de départ et aux caractéristiques du canyon.
  • Réglementation : L’arrêté préfectoral du 22.12.98 qui régit la pratique du canyonisme dans les Alpes-Maritimes dresse l’inventaire des sites autorisés ou interdits, des périodes d’ouverture et de fermeture ainsi que les recommandations techniques afférentes et les mesures préventives à respecter. Il est affiché au départ de chacun des 37 itinéraires décrits dans ce guide.
  • Communiqué de presse
    En raison des conditions météo exceptionnelles sur l’ensemble du département (enneigement important et cumul des précipitations), il est prévisible que le niveau d’eau dans les canyons et les rivières des Alpes-Maritimes soit plus important, accentuant le risque de noyade.

La Préfecture des Alpes-Maritimes peut être amenée à publier un communiqué de presse qui vise à recommander aux professionnels ainsi qu’aux pratiquants d’accorder une vigilance toute particulière aux divers points de sécurité : conditions météo, évaluation du débit, température de l’eau, encombrement des canyons, niveau et débit de la rivière à traverser en sortie de canyon.

Sécurité - Prévention

ATTENTION ! Il faut avant toute descente de canyon vérifier d’une part l’autonomie du groupe et la fiabilité de l’équipement, d’autre part les conditions météorologiques du moment. Consultez impérativement le dernier bulletin météo du répondeur départemental (08.99.71.02.06).

ATTENTION ! Les parcours réputés faciles ou moyens en période d’étiage deviennent en période de fortes eaux très techniques, voire parfois carrément impraticables. L’augmentation du débit modifie les données et majore sensiblement la difficulté et les risques encourus. La notion d’engagement des pratiquants ne doit pas être mésestimée : étroitures avec courant violent, rappels sous cascades, vasques tourbillonnantes peuvent alors devenir des obstacles infranchissables et la possibilité de trouver une échappatoire est le plus souvent inexistante.

ATTENTION ! La majorité des accidents a lieu dans des passages ludiques : sauts, glissades… Lors de ces passages, il est utile de garder à l’esprit que le moindre incident peut rapidement se transformer en une opération de secours longue et périlleuse en raison des difficultés d’accès aux sites.

ATTENTION ! Les itinéraires décrits dans ce guide doivent au besoin être interprétés ou modifiés en fonction des conditions climatiques et de la saison. En aucun cas il ne s’agit de parcours balisés et sécurisés, mais au contraire de parcours évoluant en pleine nature avec des risques objectifs inhérents à ce type de milieu (orages, crues, chute de pierres…).

ATTENTION ! La pratique du canyonisme dans les Alpes-Maritimes est réglementée par arrêté préfectoral. Il est impératif de se référer à ce texte qui concerne tout particulièrement la sécurité des pratiquants et la protection du milieu naturel.

ATTENTION ! Les dangers liés à la pratique du canyonisme sont assez évidents pour rappeler que les parcours s’accomplissent sous la responsabilité de l’encadrement (guides et moniteurs diplômés d’État ou bénévoles fédéraux) qui conduit les groupes ou encore sous celle de la personne la plus qualifiée en l’absence de cadres brevetés.